À propos des cookies En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus Fermer
Nord-Ouest

Ecologie industrielle et territoriale : les collectivités actrices de la transition énergétique et écologique

A l’occasion des Assises de l’Energie qui auront lieu du 28 au 30 janvier à Dunkerque, GRDF interviendra lors de la conférence « Ecologie industrielle : un nouveau souffle pour les territoires ? ». Mais au fait, l’écologie industrielle, qu’est-ce que c’est ? L’occasion de revenir sur ce concept, qui constitue l’une des solutions innovantes porteuses de création de valeur dans les territoires !

 Conférence sur l'Ecologie Industrielle. Atelier des assises de l'énergie 2014 à Dunkerque: de gauche à droite : Damien CAREME (Psdt Aglo Dunkerque) Sylvain Baudet (chargé de Mission ETD) Catherine FOULONNEAU (GRDF) François-Michel LAMBERT (Psdt Institut Eco Circulaire et Député des Bouches du Rhône)

L’écologie industrielle, qu’est-ce que c’est ?

Ce nouveau modèle de développement se fonde sur un double constat : les ressources naturelles ne sont pas infinies et il est nécessaire de réduire les impacts des activités industrielles sur l’environnement. L’une des méthodes pour y parvenir est de faire fonctionner les territoires à l’image des écosystèmes naturels, c’est-à-dire selon une logique de circuit court et avec une optimisation de la gestion des flux de matières et d’énergie. Cela peut prendre deux formes : la mutualisation de moyens ou de services ou la substitution (réemploi, recyclage ou valorisation des produits ou matières, déchets ou rejets d’une entreprise par d’autres). Très concrètement, il peut s’agir par exemple pour deux ou plusieurs entreprises de s’approvisionner ensemble en matière première, produits finis et semi-finis, de partager des équipements (chaudières, etc.) ou de ressources (emplois en temps partagés).

GRDF s’implique de façon concrète dans des projets d’écologie industrielle

GRDF s’est d’ores et déjà engagé dans une démarche d’écologie industrielle, au travers de la filière biométhane qui transforme les déchets des uns en énergie pour les autres. Avec trois sites d’injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel déjà pleinement opérationnels, GRDF est reconnu par les collectivités comme capable d’accompagner durablement de telles démarches.

 Le 12 juin dernier à l’Assemblée nationale, a eu lieu le séminaire de restitution d’une étude sur l’écologie industrielle, en présence du député François-Michel Lambert et de Chantal Jouanno, sénatrice de Paris. Menée pendant plus d’un an par Etd*, Orée* et GRDF, cette étude a été une excellente occasion pour l’entreprise de s’intéresser à une nouvelle facette de l’aménagement durable des territoires et de valoriser la filière biométhane. Le biométhane permet en effet une multitude de valorisations (chaleur, cuisson, carburant, engrais) et s’insère dans une logique d’économie circulaire, où le réseau devient vecteur d’énergie renouvelable. Ainsi, GRDF inscrit son action au cœur des stratégies territoriales de l’énergie !

* Etd : centre de ressources du développement territorial
* Orée : association multi-acteurs en faveur de la gestion intégrée de l’environnement à l’échelle des territoires
notez cet article
0,00 0 vote
Commentez cet article
Pour laisser votre commentaire, remplissez les champs ci-dessous

Les événements GRDF

Cliquez sur les repères de la carte pour accéder au détail des salons